Belle

Belle

de Robin McKinley, femme écrivain d’origine américaine (1952; …) et traduit par Sophie Dalle.

Pocket : Paris, 2015

256 pages

DSC_0003
« La poupée sur son rocher » créée par Ségolène

Résumé : 

Belle était loin d’être aussi jolie que ses soeurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fût réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village perdu au fond des bois. Les hommes se firent forgeron et menuisier, retrouvant le goût et le talent des choses simples. Belle et ses deux soeurs s’occupèrent des tâches domestiques. Ils auraient pu tous vivre ainsi, heureux d’une existence différente, loin du luxe et des lumières de la ville. Mais le destin s’acharna encore et, lorsqu’elle dut se sacrifier, elle le fit avec grâce et courage.
Dans un château magique, entourée de serviteurs impalpables, elle affronta le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? »
Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve.

 

DSC_0005

 

Ce que j’en pense ? 

Se détendre au travers un monde fantastique entre rêves et magie, entre la belle et la bête. J’ai redécouvert l’histoire de « La belle et la bête » avec grand plaisir.

« — Commence par le milieu, proposa Espérance, et continue par les deux bouts. Dis-nous tout ! »

« Belle » a été ma première lecture de l’année 2017 mais aussi la premième du club lecture Mango & Salt. Je ne me souvenais plus du tout de l’histoire de base et j’ai adoré la (re)découvrir à travers ce roman.

Je ne suis pas du genre à croire aux histoires de princesses. Pourtant je me suis facilement attachée aux personnages. L’auteur décrit chaque personne positivement, relevant leurs traits de caractères positifs et même leurs défauts peuvent paraître comme des qualités.

 

Plongée dans ce monde de bisounours, je me suis facilement laissée porter par l’histoire de Belle à la rencontre de sa Bête.

Belle apparaît comme une jeune fille indépendante et ressemble à celle connue dans le dessin animée de Walt Disney, modeste, douce et amoureuse des livres. Je me suis d’autant plus attachée à l’héroïne par le fait qu’elle ait bien les pieds sur terre. Le côté niais m’aurait sûrement déplu.

 

Ce que je n’ai pas apprécié par contre, c’est un « trop plein d’informations » qui rendent certains passages longs. J’aurai préféré pour quelques scènes, avoir moins de détails et laisser mon imaginaire créer les lieux fantastiques où se passe l’histoire.

J’ai été aussi beaucoup déçue par la finBeaucoup trop rapide. Pour le coup, cela ne m’aurait pas dérangé que l’auteur donne plus de détails. J’ai eu l’impression de passer du tout au rien.

 

« Cette Bête ne m’effraie pas. Pour aimer tant les roses, elle ne peut être à ce point méchante ».

 


 

L’as-tu déjà lu ?

Qu’en as-tu pensé? 

Quelle est ta lecture du moment ? 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s