Journée 03 : Comment voir des aurores boréales ?

Sørvågen > Å > Flakstad = 55 min de trajet

img_20170119_162320.png

 


Journée 03 :

Direction Å ! Le départ de notre road trip ! Il s’agit d’un petit village situé à l’extrémité du Sud des Iles Lofoten.

Après notre balade matinale du village, qui n’est vraiment pas grand, je me suis posée pour dessiner pendant que Sonia se baladait une fois de plus. Nos petits moments de solitude à admirer ces magnifiques paysages… Comme si le monde nous appartenait.

dsc_0315
Pour moi, un dessin c’est un moment. Même si le dessin est en apparence inachevé, il représente un moment qui, lui, est fini. Un moment défini par le bruit de l’eau, du vend froid me gelant les mains, de la détente ressentie, du bonheur… Tout cela n’apparait pas dans mon dessin, pourtant il s’agit bien d’un accord parfait entre la nature et moi. Comme un contrat passé pour que ce moment persiste d’exister à travers ce que j’ai dessiné.

Après un bon repas, il est temps pour nous de partir… Direction FlakstadMême sur la route, le paysage est juste fantastique !

 

Comment voir les aurores boréales dans les îles Lofoten ? Se perdre !

Il est très simple de voyager dans les îles Lofoten, il n’y a qu’une seule grande route que nous devions suivre : l’E10. Par contre, dès que nous la quittions, cela devenait beaucoup plus compliqué. Ne trouvant pas Flaskstad, nous nous sommes arrêtées dans une petite boutique de décoration…

Nous faisons un tour et la commerçante nous questionna sur notre sujet. Les norvégiens aiment beaucoup les français, ce n’était pas rare que nous nous fassions accosté par de parfaits inconnus et d’être interrogé de cette manière. La commerçante nous demanda ce que nous voulions faire dans les îles, Sonia expliqua qu’elle aimerait bien voir des aurores boréales.

C’est vrai que la veille, nous avions croisé un français qui nous avait fait rêver et envier en racontant ce phénomène. Ayant cherché une bonne partie de la soirée des informations sur les aurores, Où en voir ? Quand ? Comment ? J’avais téléchargé pleins d’applications pour connaitre les meilleurs moments pour en voir… La seule solution qui nous venait était de monter plus dans le Nord, ce qui n’était pas faisable. Nous avions donc perdu l’espoir d’en voir… Enfin moi, parce qu’apparemment Sonia ne l’avait pas tant perdu que ça…

La commerçante nous expliqua qu’elle connaissait une femme gérant un camping qui saurait nous renseigner, elle nous montra sur la carte où allait, ce n’était pas très loin ! Hop, nous sommes remontées dans la voiture et peu de temps après nous étions arrivées. La dame en question a su nous renseigner : elle nous a dit d’aller sur cette plage à Flakstad, le ciel se dégagera dans la soirée et nous pourrons en voir !

 

Nous y sommes restées l’après-midi entière, promenade, dodo… A l’heure du souper, nous avons trouvé non loin des tables de picnic… Mais il faisait vraiment très froid, au bord de la mer comme ça, un vent glacial soufflait, le repas fut éprouvant tellement j’avais froid. Il y avait plutôt intérêt qu’il y ait des aurores boréales au soir… Nous étions rassurées déjà d’avoir vu qu’en effet le ciel s’était dégagé !

Nous avons dû veiller longtemps dans la voiture, nous avions vraiment froid et nous nous endormions. Nous avons dû nous raconter des blagues, des histoires pour rester éveiller. J’avais déjà fait quelques réglages avec mon appareil photo en prenant la lune, pour être sûre qu’au moment venu je saurai quoi faire avec l’appareil !

 

Vers 22h, toujours rien, nous perdions espoir et une envie de chocolat noir se fit ressentir… La plaquette se trouvait dans le coffre, je pris mon courage à deux mains et je sortis de la voiture… Dans le froid glacial…

 

« Sonia ? ! Je crois que… Ça y est… Viiiiiite mon appareil !! « 

N’étant pas experte de la photographie, et n’ayant pas de trépied, je trouve que je m’en suis plutôt pas mal sortie au vu des clichés ci-dessous.

dsc_0450
Je n’y croyais pas… Cela ressemblait à des vagues dans l’eau sauf qu’il s’agissait de grands nuages blancs dans le ciel. Ce qui apparait blanc à mes yeux se transforme en vert sur mon appareil photo… Ça y est, c’est parti… Déjà ?! Non, les nuages réapparaissent et traversent désormais le ciel, ils disparaissent au travers les montagnes d’un côté et disparaissent dans l’infini de l’autre… Ça bouge, ça vit. J’ai froid mais ça fait rien, je pourrai passer ma nuit ici à regarder les aurores, ces aurores.

 

Dans ma tête, j’avais 5 ans, j’étais tellement excitée de voir ce spectacle pendant 30 à 45 minutes. La nuit fut trèèès froide dans la voiture, nous étions bien contente d’avoir les sièges chauffant, nous nous sommes payées le luxe de dormir une heure au chaud !

<< Journée 02

Journée 04 >>